Le guide de l écotourisme & du voyage responsable depuis 2012

Ecotourisme en Corse, bienvenue sur "l’île de Beauté" !

Ecotourisme en Corse, bienvenue sur

Bienvenue sur « l’île de Beauté », l’île verte de Méditerranée ! Avec ses paysages naturels variés, ses criques sauvages, ses villes côtières animées, ses montagnes escarpées et ses villages perchés, la Corse est LA destination d’écotourisme par excellence.

Près de la moitié du territoire corse est d’ailleurs classé Parc naturel régional, un paradis pour les randonneurs qui viennent de loin pour marcher sur les sentiers du fameux GR20 qui traverse l’île du Nord au Sud, ou partir à l’assaut du Monte Cinto, le sommet le plus élevé de l’île.

Si la Corse est particulièrement affectionnée des adeptes de tourisme balnéaire et de loisirs en plein air, elle est aussi appréciée pour la richesse de son patrimoine culturel et sa gastronomie.

Fière de ses racines et de ses traditions encore empreintes d’influences italiennes, cette terre de contrastes et de caractère, souvent comparée à la Bretagne, laisse découvrir ses charmes à qui sait prendre le temps de les apprécier.

A pied, à vélo, ou bien les pieds dans l’eau, adoptez le mode « slow » et choisissez ce territoire encore préservé et bien décidé à le rester pour votre séjour d'écotourisme en France !

On aime particulièrement :

  • Ses criques sauvages, ses plages paradisiaques et ses fonds-marins colorés
  • La grande variété de ses paysages entre mer et montagne
  • Son climat doux et ensoleillé une grande partie de l’année
  • Ses cités de caractère (Calvi, Ajaccio, Bastia, Sartène…)
  • La richesse et l’authenticité de sa gastronomie

Une véritable « montagne dans la mer »

Une véritable « montagne dans la mer »

Longue de 180 km du Nord au Sud, large de 82 km, la Corse est la troisième plus grande île de Méditerranée après la Sicile et la Sardaigne.

Elle est composée de 2 départements : la Haute-Corse (ou Corse du Nord), dont la principale ville est Bastia, et la Corse du Sud, dont la principale ville est Ajaccio.

Séparée d’un peu moins de 200 km de la Côte d’Azur, l’île de beauté doit sa tranquillité à sa faible population à l’année.

C’est en effet le territoire le moins peuplé de France, avec toutefois de grandes disparités entre les côtes et l’intérieur des terres.

Véritable « montagne dans la mer », elle concentre des paysages extrêmement variés. Ainsi, le Monte Cinto, son point culminant (2710 mètres), est-il distant de seulement 25 kilomètres de la mer!

L’île compte bon nombre d’autres sommets de plus de 2000 mètres (notamment les Monte Ritondu, Monte Pedru, Monte d'Oro et Monte Renoso) ainsi que de nombreux lacs et rivières, dont le Golo, le cours d’eau le plus long de Corse.

Côté littoral, ce sont plus de 1000 km de côtes qui bordent le territoire, offrant des plages tantôt rocheuses, tantôt sableuses.

La côte orientale est relativement plate et régulière. Plus découpée et plus ventée, la côte occidentale apparaît plus sauvage. Elle abrite notamment des golfes profonds, comme celui de Porto, entaillés de vertigineuses calanques.

La côte méridionale est quant à elle dominée par de hautes falaises plongeant dans la Méditerranée.

Autant de richesses naturelles que l’île a su préserver en se dotant d’un parc naturel régional et d’un parc marin international, auxquels s’ajoutent plusieurs réserves naturelles, dont les plus connues sont celles de Scandola (au Nord-Ouest de l'île) et de Bonifacio (à la pointe Sud).

Des zones d’observation-conservation des oiseaux et des insectes ont également été mises en place afin d’en préserver la diversité.

Si l’hiver peut être assez rigoureux en haute montagne, la Corse jouit dans son ensemble d’un climat méditerranéen chaud et sec une grande partie de l’année, un atout certain pour le tourisme, qui assure avec l’agriculture l’essentiel des revenus de l’île.

Les structures d’hébergement durable ne manquent pas pour accueillir les éco-voyageurs : éco-gîtes, éco-tentes, hébergements insolites,… la Corse est une île résolument verte et responsable !

La Corse à pied, entre aventure et rencontres authentiques

La Corse à pied, entre aventure et rencontres authentiques

Avec ses quelques 402 000 hectares de forêts, son parc naturel régional et ses nombreuses réserves, la Corse est un paradis pour les amateurs de balades en nature et de randonnées.

Si le célèbre GR20 qui relie le nord au sud de l’île est un incontournable, le territoire corse est émaillé de nombreux itinéraires de tous niveaux, dont les fameux « Mare a mare », les 3 sentiers de randonnée qui traversent la Corse d'est en ouest (ou inversement) au niveau du Nord (le « Mare a mare Nord »), du Centre (le « Mare a mare Centre ») et du Sud (le « Mare a mare Sud »).

La zone montagneuse de l’Alta Rocca, située dans le Parc Naturel Régional de Corse, entre les massifs de Bavella, de l’Ospedale et le plateau de Cuscionou, est une région particulièrement propice à de belles et longues balades à travers les villages pittoresques de l’arrière-pays de Sartène.

Outre des paysages sauvages et une incroyable biodiversité, l’Alta Rocca recèle des trésors patrimoniaux tels que fours, ponts, moulins, fontaines, églises et couvents de styles très variés.

Les étapes dans les villages sont aussi l’occasion de découvrir l’artisanat et les savoir-faire traditionnels de la région, sans oublier sa gastronomie. Le village de Zonza réserve notamment de savoureuses dégustations de fromages et de charcuteries.

La découverte de ce patrimoine se fait en empruntant des « sentiers de pays » ou bien d’anciens chemins muletiers. La région est traversée par le « Mare a mare Sud », qui offre de superbes points de vue sur les Aguilles de Bavella dominant le col du même nom à 1 218 m, et accessibles en partie aux randonneurs via une variante du GR 20.

Terre d’authenticité, mais aussi d’aventure! L’Alta Rocca, et en particulier la belle vallée de Solenzara, offre également un cadre privilégié pour la pratique d’activités à sensations tels que l’escalade, le canyoning, la descente de cascades en rappel, ou le VTT.

Etroite péninsule située au Nord-Est de l’île, pointant en direction de la Côte d’Azur, le Cap Corse est considéré comme une “île dans l’île”, une région sauvage un peu à part, où mer et montagne se confondent pour offrir au visiteur des paysages spectaculaires !

Ses sentiers douaniers et ses nombreux sommets, dont la Cima di e Follicce culminant à 1322 m, en font une terre de prédilection pour les randonneurs, quand ses villages et ses « marines » dominées par de nombreuses tours génoises séduisent les amateurs d’histoire (de pirates !) en quête de rencontres authentiques.

Le Cap Corse est aussi réputé pour la richesse de son terroir, notamment ses vignobles produisant le fameux Muscat du Cap Corse (à l’Est et au Nord du Cap) et le vin de Patrimonio (au Sud-Est du Cap).

Autre région de terroir entre mer et montagne, la verdoyante Castagniccia Mare è Monti offre également un cadre idéal pour randonner entre les châtaigneraies à la découverte de ses authentiques villages perchés, dont le village d’Orezza, qui produit la célèbre eau minérale gazeuse de l’île.

Les 124 km de pistes VTT qui sillonnent le territoire en font également un site très apprécié des amateurs de la pratique de tous niveaux.

Et ce ne sont là que quelques exemples des plus belles régions de Corse à découvrir à pied, ou à VTT.

La Corse du littoral, ses plages de rêve et ses fonds marins de toute beauté

La Corse du littoral, ses plages de rêve et ses fonds marins de toute beauté

Quand on pense à la Corse, on pense aussi bien sûr à ses criques sauvages et ses plages paradisiaques baignées par des eaux translucides, à l’instar de Palombaggia et Santa Giulia, deux plages emblématiques du Sud-Est réputées pour être les plus belles de Corse.

Située sur la commune de Porto-Vecchio, faisant face aux îles vierges de Cerbicale, la magnifique plage de Palombaggia, dont le sable blanc contraste avec les roches rouges alentours, est une invitation à la détente et au farniente.

Non moins paradisiaque, la plage de sable blanc de Santa Giulia, située dans la baie du même nom, au sud du Golfe de Porto Vecchio, est une autre perle de l’île de beauté dont le lagon peu profond est un véritable éden pour la baignade et les loisirs aquatiques en famille.

D’autres plages moins connues, et moins fréquentées, méritent pourtant qu’on y fasse halte, comme la belle plage de sable fin de la baie de Rondinara, située entre Porto Vecchio et Bonifacio.

Une plage typique « de carte postale » ourlée de petites criques sauvages abritant une faune et une flore extrêmement variées.

Cap vers le Nord, direction le désert des Agriates, où se niche une autre belle et longue plage sauvage, mais difficile d’accès.

Protégée par le Conservatoire du Littoral, la plage de Saleccia est en effet un petit paradis qui se mérite ! On y accède de préférence à pied en empruntant le sentier du littoral au départ de Saint Florent, ou bien en bateau.

Si le Cap Corse n’est pas spécialement réputé pour ses plages, il abrite néanmoins quelques belles plages de sable comme celles de Pietracorbara et de Porticciolo, ou encore la plage sauvage de Barcaggio, plus insolite avec ses dunes et ses vaches paissant paisiblement sur le sable !

La Corse, un paradis pour les plongeurs !

La Corse, un paradis pour les plongeurs !

Plongez la tête sous l’eau et découvrez des fonds marins colorés d’une incroyable richesse !

Les eaux chaudes et translucides des golfes de Porto et de Girolata dans le Nord-Est en particulier sont un eldorado pour les amateurs de plongée.

Les fonds de la réserve naturelle de Scandola - une aire marine et terrestre protégée de la région - formés de majestueux tombants, recèlent en effet une étonnante biodiversité (gorgones rouges, nudibranches, écrevisses, murènes, mérous…)

Le site de Ficajola, situé au large des célèbres calanques de Piana, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983, est l’un des plus spectaculaires de la région.

Or les bons « spots » de plongée abondent sur l’île de beauté, dévoilant leurs failles, leurs pics et leurs canyons, aux plongeurs débutants comme aux plus chevronnés.

Réputé pour la variété de ses reliefs, la clarté de ses eaux et ses épaves, le Golfe de Sagone, au large de Cargèse, est un autre sanctuaire pour la flore sous-marine et un petit paradis pour ceux qui aiment l’observer.

Le Sud-Est de l’île possède également quelques sites renommés, notamment dans le Golfe de Bonifacio, où les plongées vous permettent d’explorer les fonds préservés du petit archipel des îles Lavezzi, également classé réserve naturelle.

Les eaux cristallines et peu profondes des plages du Sud-Est font aussi le bonheur des amateurs de snorkeling. Une activité à privilégier toutefois entre les mois de mai et d’octobre.

Parcourez la Corse à la voile

Parcourez la Corse à la voile

Embarquez pour une éco-croisière en voilier ou en catamaran et découvrez la Corse autrement, vue de la mer !

Des îles Lavezzi à la réserve de Scandola en passant par les Calanques de Piana, la Corse à la voile vous révèle les trésors cachés de son littoral.

Maximisez l’expérience et alternez navigation, baignade et haltes-randonnées sur les sentiers du littoral pour explorer toute la richesse de son patrimoine naturel et culturel.

Une aventure hors des sentiers battus à partager en couple ou en famille en mode « slow-tourisme ».

Partez à la découverte de la Corse culturelle à travers ses villes et ses villages

Partez à la découverte de la Corse culturelle à travers ses villes et ses villages

La Corse s’appréhende aussi bien à travers ses paysages naturels qu’à travers ses villes et ses villages chargés d’histoire et de traditions.

Bonifacio, Porto-Vecchio, Bastia, Ajaccio, Calvi, l’île-Rousse, Saint-Florent, Propriano, Sartène, Corte… font partie des principales cités corses à visiter lors de votre séjour dans l’île de Beauté.

Sans oublier ses petits villages typiques, lieux de prédilection pour des rencontres authentiques et de savoureuses dégustations.

Escale dans la capitale : Ajaccio et l’archipel des îles Sanguinaires

Escale dans la capitale : Ajaccio et l’archipel des îles Sanguinaires

Située sur la côte ouest, Ajaccio est la cité portuaire qui a vu naître Napoléon Bonaparte, dont la demeure ancestrale a été transformée en musée consacré à la famille Bonaparte.

La cathédrale baroque Notre-Dame est célèbre pour ses peintures Delacroix, mais aussi pour avoir célébré le baptême de Napoléon.

Outre de nombreux édifices lui rendant hommage, la vieille ville colorée d’Ajaccio abrite de belles avenues bordées de palmiers et deux marinas très animées que surplombe une imposante citadelle édifiée au XVe siècle.

Ajaccio possède aussi ses plages dont celles du Ricanto (surnommée « Tahiti Beach »), d’Isolella et du Ruppione.

De nombreuses autres étendues de sable bordent la « route des Sanguinaires », qui conduit à l’archipel du même nom, un sanctuaire formé de quatre îlots classés de roche magmatique sombre à l'entrée du golfe d'Ajaccio.

Dominé par le phare des Îles Sanguinaires situé à 80 mètres au-dessus du niveau de la mer, l’archipel est le refuge de nombreuses espèces endémiques de l’île.

Des cités portuaires animées, alliant tourisme balnéaire et culturel

Des cités portuaires animées, alliant tourisme balnéaire et culturel

Deuxième ville de Corse, Bastia et son vieux port bordé de bars et de restaurants, surplombé d’une citadelle vieille de plusieurs siècles, est une autre étape incontournable lors de votre séjour dans l’île.

Outre la belle cathédrale Sainte-Marie, « Terra Nova » abrite derrière ses remparts quelques beaux édifices comme le palais des gouverneurs et le musée de Bastia dédié à l'histoire de la ville.

Situé à la pointe sud de l'île, Bonifacio est réputée pour ses imposantes falaises et son joli port de plaisance dominé par une citadelle médiévale construite à même la roche.

Au large, la réserve naturelle des îles vierges de Lavezzi, avec ses eaux cristallines et ses plages parsemées de rochers de granit, arbore des airs de petit paradis.

En remontant le long de la côte orientale, on atteint Porto-Vecchio, une petite ville portuaire animée dont la citadelle génoise abrite la vieille ville et offre une vue panoramique sur la marina.

La vie nocturne y est plus dense qu’ailleurs et les boutiques nombreuses dans les ruelles entourant la place de la République. La ville est aussi réputée pour ses deux magnifiques plages (Palombaggia et Santa Giulia).

Cap vers le Nord-Ouest de l’île direction la Balagne : Calvi, l’île Rousse et les villages perchés de la région forment le « jardin de la Corse », l’une des destinations les plus prisées des touristes de l’île, qui concentre patrimoine naturel, historique et culturel.

Calvi, son port animé et sa citadelle chargée d’histoire ; l’île Rousse de Pascal Paoli, ses plages de sable fin et sa Marinella. La Balagne est aussi le point de départ du fameux GR20 et de la Route des artisans.

Située dans la région du Nebbio, à la base du Cap Corse et à la lisière du Désert des Agriates, Saint Florent est une autre cité génoise pleine de charme réputée pour son port de plaisance, le deuxième de l’île après Ajaccio, qui lui vaut d’être comparée à un petit Saint-Tropez.

Les villes et villages de l’intérieur des terres

Les villes et villages de l’intérieur des terres

Eloignez-vous du littoral et découvrez les plus beaux bourgs et villages de l’intérieur des terres. Un mélange de roches et de végétation sauvage, qui fleure bon le maquis et où il n’est pas rare de croiser le chemin de quelques cochons sauvages !

Principale ville de l’intérieur des terres, située en plein cœur de l’île, Corte est la capitale historique et culturelle de la Corse, telle que désignée par Pascal Paoli entre 1755 et 1769.

Erigée au pied d’une citadelle perchée sur un piton rocheux abritant le musée de la Corse, la « cité paoline » accueille notamment le siège de l’université de Corse Pascal-Paoli.

Elle est le point de départ de belles balades et de baignades vivifiantes dans les gorges de la Restonica, classées Grand Site de France.

Au Sud-Ouest de l’île, à moins d’une heure de Bonifacio, se trouve un autre gros bourg emblématique de la Corse profonde, Sartène.

Avec ses ruelles pittoresques et ses vieilles demeures juchées sur une forteresse de granit dominant la belle vallée du Rizzanese, Sartène séduit les amoureux d’histoire et de vieilles pierres.

Aux environs de la ville se trouve d’ailleurs l’un des sites mégalithiques les plus renommés du Sud de la Corse, le plateau de Cauria.

Dominant cette même vallée, le village de Sainte-Lucie-de-Tallano fait partie des plus beaux villages de Corse du Sud. Niché dans un bel écrin de verdure, il se distingue par ses hautes maisons typiques à tuiles orangées.

La Haute-Corse recèle également de charmants villages comme Cervione (sur la Costa Verde), le village d’artisans de Pigna (en Balagne) ou encore Nonza, une ancienne place forte médiévale du sud du Cap Corse accrochée à une haute falaise surplombant la mer.

Légèrement en retrait de la côte, le village de Sisco est également considéré comme l’un des plus beaux villages du Cap Corse. La vue sur l’île d’Elbe par beau temps y est particulièrement remarquable.

La Corse, terre de traditions et de gastronomie

La Corse, terre de traditions et de gastronomie

C’est dans ces villages de l’intérieur des terres, pendant les longs mois d’hiver, que se fabriquent les charcuteries corses et toutes les spécialités à base de farine de châtaigne que vous pourrez déguster au cours de votre séjour en Corse.

Réputée pour ses saveurs authentiques, la gastronomie corse est le reflet de la richesse de son terroir, essentiellement montagnard.

Oliviers, vignes, châtaigniers, arbres fruitiers, agrumes, mais aussi porcs, chèvre, brebis… font ainsi les spécialités incontournables de l’île :

  • coppa,
  • prisuttu,
  • lonzu,
  • figatellu et autres charcuteries typiques,
  • fromages (dont la tome corse et le fameux brocciu),
  • polenta,
  • cabri,
  • canistrelli,
  • fiadone,
  • liqueur de myrte ou de cédrat,…

De quoi régaler toutes les papilles !

1