Le guide de l écotourisme & du voyage responsable depuis 2012

Ecovolontariat au Kenya au coeur des réserves naturelles

Ecovolontariat au Kenya au coeur des réserves naturelles

Découvrez quelques missions d'écovolontariat au Kenya pour voyager utile et contribuer à la protection de la faune sauvage locale !

Ecovolontariat au Kenya et protection de la faune sauvage

Ecovolontariat au Kenya et protection de la faune sauvage

Venez participer aux activités du camp à Subukia, et découvrez un Kenya authentique et sauvage, tout en contribuant à la protection de l’environnement, des animaux de ferme, et de la faune sauvage. Un concept d’écovolontariat qui allie des objectifs d’éco-tourisme et de tourisme responsable.

Points forts de cette mission d'écovolontariat au Kenya

  • Un voyage utile et enrichissant pour un séjour de 15j à 1 mois ou plus
  • L'encadrement par une vétérinaire et un guide naturaliste diplômé
  • Un programme d'activités à la carte selon vos goûts et vos capacités
  • La possibilité de faire des excursions pendant la mission
  • L'immersion totale dans un environnement préservé

Votre destination durant cette mission

Un cadre verdoyant, de très beaux paysages, une ambiance familiale et détendue, un environnement riche en faune et en flore, des contacts authentiques avec la population locale, de nombreux animaux domestiques, des activités variées...

Présentation du projet d'écovolontariat

Votre participation va aider à :

  • Construire des harnais adaptés pour les ânes
  • Apporter de l’aide aux enfants démunis de l’école maternelle
  • Etudier le comportement des singes (colobes et cercopithèques)
  • Identifier les différentes espèces d’oiseaux (près de 200 recensées)
  • Sensibiliser les populations locales (adultes et enfants) à la protection de l’environnement, de la faune sauvage, mais aussi des animaux domestiques, en favorisant les bons traitements et les comportements adaptés.

  • Recenser et étudier les arbres et plantes indigènes ayant des vertus médicinales
  • Aider à la collecte des déchets dans le village et les environs
  • Assurer la maintenance de la ferme (clôtures, toits, jardinage, travaux d’entretien…)
  • Effectuer les soins aux animaux domestiques

Les plus :

  • introduction à la communication animale et à la zooanthropologie équine faite par Astrid si présente au Kenya, ou par vidéo projetée sur grand écran.
  • possibilité d’aller en safari à prix coutant : Nakuru 1 jour pour les séjours de 2 semaines, Nakuru 1 jour et Maasai Mara 3 jours pour les séjours de 3 et 4 semaines.

Activités proposées aux écovolontaires

  • Fabrication de harnais pour les ânes et sensibilisation de la population aux risques de blessures et infections liées à un mauvais harnachement
  • Aide aux enfants démunis et sensibilisation à la protection de l’environnement dans les écoles ainsi que sur place à Muringa Farm
  • Ramassage des déchets dans le village de Subukia et ses environs
  • Observation du comportement et recensement des colobes Guéréza et des Cercopithèques à diadème
  • Recensement et identification des oiseaux, et si possible des loutres de rivière, céphalophes, tortues léopard, damans des arbres…
  • Inspection des animaux de la ferme (vaches, moutons, chevaux, ânes, chiens, oies, canards), aide aux soins, à la distribution de nourriture, au contrôle de l’état de santé
  • Recensement et identification des arbres, plantes et fleurs à vertus médicinales

  • Travaux de maintenance et jardinage (entretien des clôtures, toits de paille, potager, enclos des animaux…)
  • Visite du village de Subukia, promenades et trekkings dans la vallée avec arrêt chez l’habitant pour découvrir le mode de vie des kenyans dans une zone rurale
  • Activités avec les chevaux : pansage, promenades en main, approche zooanthropologique (étude du relationnel pur avec l’animal)
  • Promenades à pied avec les ânes
  • Initiation au swahili, éducation à la conservation, cours sur le comportement des animaux, les différentes ethnies kenyanes, cuisine locale
  • Excursions à Nyahururu (Thompson Falls, hippopotames, Mission Saint-Martin), au Village de Mary (mission catholique et basilique), à Igana view point, à la ferme de thé et café de Berea.

Votre temps libre

Les participants peuvent disposer de jours libres pour aller en safari (activité avec supplément).

Hébergement et restauration

Le camp de base est situé à l’intérieur même de la propriété, dans un champ vallonné, non loin du lac et en bordure de forêt, les bandas (cases en dur) simples et rustiques, vous offrent néanmoins l’indispensable, tout en respectant un style typiquement africain.

Elles sont au nombre de 6, d’une superficie de 25 m2 environ.Toutes sont équipées de salle de bain avec toilettes et d’un panneau solaire pour l’électricité. La literie est composée soit de deux lits pour une personne, soit d’un grand lit pour 2 personnes.

Possibilité de rajouter un lit supplémentaire pour un enfant. Eau de source au robinet.

Les repas variés et préparés avec soin par notre cuisinier (entrée-plat-dessert, cuisine locale et internationale) sont servis à la paillote restaurant, sur le lac, où vous pourrez profiter de la vue et de la sérénité du lieu, observer les nombreux oiseaux, les singes et peut-être des loutres.

Stages conventionnés

Stages conventionnés possibles sur demande

Accès

Situés à 2 km au nord de Subukia, 40 km au nord de Nakuru, 190 km au nord-ouest de Nairobi, sur l’Equateur.

Compter 3 heures de route depuis Nairobi (bonne route goudronnée), 1h de route depuis Nakuru. Un membre de l'équipe ou un de nos taxis de confiance pourra vous accueillir à l’aéroport de Nairobi ou à Nakuru.

Climat

Subukia est à 1950 m d’altitude, et bénéficie d’un climat tempéré et très agréable.

Températures maximales de 26°C à la saison sèche (janvier-février)

Les mois les plus frais sont juillet et août, avec des pluies très fréquentes l’après-midi. Pluies fréquentes en mai également et en novembre.
Le reste de l’année : pluies occasionnelles et températures moyennes autour de 23-24°C.

Santé

Aucun vaccin n'est obligatoire mais sont conseillés le tétanos, la typhoide et la fièvre jaune + un traitement préventif anti-paludéen si vous allez en safari (malarone, doxycycline).
Formalités

Nouvelles formalités visas 

https://ke.ambafrance.org/Obtenir-un-visa-pour-le-Kenya-1977

En savoir plus sur ce projet d'écovolontariat au Kenya

https://www.wild-routes-of-kenya.com/

Ecovolontariat au Kenya pour la protection des girafes de Rothschild

Ecovolontariat au Kenya pour la protection des girafes de Rothschild

Aux côtés d'experts, cette mission d'ecovolontariat au Kenya vous permet de découvrir les techniques de préservation de la faune sauvage africaine (girafes de Rotschild, zèbres, impalas, buffles,...) et de participer au développement d'une réserve de la biodiversité.

Points forts de cette mission d'écovolontariat au Kenya

  • Une des dernières réserves accueillant les girafes de Rotschild
  • Mission en collaboration directe avec les rangers locaux de la réserve
  • Hébergement au cœur de la réserve
  • Encadrement pas des experts de la faune africaine
  • Animaux présents: Hippopotames, léopards, buffles, zèbres, impalas, hyènes, plus de 200 espèces d'oiseaux.

Votre destination durant cette mission

Le Kenya est bordé notamment par la Somalie et l’Ethiopie au nord, la Tanzanie au sud, et l’Océan Indien au sud-est. Très connu pour ses safaris et les explorateurs qu’il attire, le Kenya regorge de parcs nationaux, de plaines fertiles à l’Ouest, de cultures tribales et d’une vie sauvage unique au monde. Sa diversité fait la joie de ses visiteurs.

Ses parcs nationaux abritent les célèbres « big fives » africains : lion, éléphant, buffle, rhinocéros et léopard. Les lacs formés le long de la vallée du Rift offrent aussi un intérêt ornithologique, puisqu'on peut y rencontrer de nombreuses espèces d’oiseaux comme des flamants roses, des marabouts et des pélicans. Les amoureux de la nature trouveront leur bonheur au Kenya.

Présentation du projet d'écovolontariat

La réserve naturelle de Kigio s’étend sur près de 1500 hectares. Ancienne exploitation d’élevage bovin, elle représente aujourd’hui le refuge et le lieu de reproduction d’une importante quantité d’animaux sauvages.

Ses paysages d’une grande beauté abritent des habitats très divers autant dans ses forêts le long des rivières que dans ses prairies herbeuses d’où émergent arbustes et acacias à perte de vue.

Travaux de maintien et études de biodiversité de la réserve Kigio sont les deux principaux objectifs de cette mission écovolontaire tournée vers la protection de l’environnement sauvage et des écosystèmes africains. Ecovolontaire sur ce projet, vous aidez à la construction d’une zone protégeant la flore et la faune sauvage dont les espèces en danger parmi lesquelles la célèbre girafe de Rothschild en voie de disparition.

Entre observation des animaux sauvages (zèbres, impalas, buffles…) et aide à la construction d’un puits ou de déblayage d'un chemin, vos tâches varient sur fond de savane africaine. Mieux qu’un safari, vous devenez acteur de la préservation de cet environnement inestimable.

Activités proposées aux volontaires

Ainsi les activités auxquelles les ecovolontaires peuvent être amenés à participer (selon les périodes de l’année, le nombre de volontaires, les projets ponctuels etc.) sont-elles nombreuses et variées:

  • Inventaires et recensements des populations d’oiseaux et de mammifères par le biais de techniques d’observation et de suivi
  • Défrichement des plantes envahissantes
  • Extraction de vieux grillages ou anciennes traces d’exploitation humaine
  • Construction de puits pour les animaux
  • Construction d’abris d’observation et de chemins
  • Maintenance des voies d'accès
  • Participation à des études de biodiversité
  • Recherches sur des espèces en danger (particulièrement la girafe de Rothschild)
  • Contrôle d'érosion des sols
  • Restauration des habitats
  • Patrouille pour relever les pièges
  • Education à l’environnement et sensibilisation dans les villages et écoles
  • Travail communautaire (pépinières, activités de renforcement de la communauté)

Votre temps libre

Les ecovolontaires travaillent du lundi au vendredi au sein de la réserve.

Les Week-ends ils sont libres de retourner en ville ( accès internet, etc..) ou de rester dans cette réserve, ou encore de visiter les réserves environnantes, dont la célèbre réserve Masai Mara Park et le Nakuru.

Pour mener à bien son objectif de créer et maintenir un espace protégé tout en collaborant avec les communautés locales et en partageant avec elles les connaissances de la biodiversité, la réserve demande des travaux variés aux bénévoles.

Hébergement et restauration

L'hébergement se fait en dortoirs non-mixtes ( 2 dortoirs de 10 personnes) ou en hutte si le nombre de volontaires est supérieur à 20.

Les repas sont cuisinés par le personnel local: repas traditionnels assurés!

Les volontaires mangent ensemble matin, midi et soir dans une pièce commune.

Stages conventionnés

Un tuteur local vous est attribué afin de garantir le bon déroulement et le suivi de votre stage.

Les stagiaires souhaitant étudier une espèce animale ou végétale particulière dans le cadre de leurs études peuvent en faire la demande et ainsi enrichir les données sur la biodiversité du parc.