Kenya : Rencontre avec les populations locales et Safari

 
5.0 (1)
https://www.ecovoyageurs.com/media/reviews/photos/original/79/2d/db/safari-rencontre-population-local-kenya-4-79-1381848117.jpg Benjamin Samaha Kenya : Rencontre avec les populations locales et Safari
 

Pour ce voyage au Kenya, partez à la rencontre des Masai dans ce circuit nature et responsable ! Partagez le mode de vie local et faites des rencontres authentiques et touchantes tout en soutenant de nombreux projets locaux. Les amateurs de biodiversité et d'animaux ne seront pas en reste avec un safari nature en plein cœur du Maasai Mara.

Points forts :

  • L'immersion culturelle au cœur de la population locale avec de véritables échanges
  • La biodiversité des parcs naturels visités
  • Un programme personnalisable et des dates sur-mesure
  • Les différents projets soutenus tout au long du séjour
  • Les temps de trajets et de transferts limités

En bref

Vol international : Vol non inclus
Accompagnement : Guide local spécialisé en faune africaine
Hébergement :
  • Ecolodge
  • Gite
- Pension complète
Période : Toute l'année
Conditions : 5 ans - Accessible à tous
11 jours à partir de 1 750€ /pers (base 2 pers)

Détails de ce circuit d'immersion chez les Masai

Voyage sur-mesure : Ce programme est une trame d’itinéraire pouvant être modifiée selon vos souhaits pour le parcours, les hébergements, les activités,...
N'hésitez pas à indiquer vos envies à notre partenaire lors de votre demande de réservation !

Votre circuit jour par jour

> Jour 1 : Découverte du Camp de Subukia
Transfert à Subukia (3h de route avec vue sur le Longonot, Mont Kijabe, Lac Elementeita, Lac Naivasha, cratère du Menengai…). Déjeuner et après-midi à Subukia : lac, forêt, colobes et cercopithèques (singes), multitude d'oiseaux, visite de la ferme avec ses animaux domestiques, sentier nature dans la propriété (découverte des arbres indigènes et de leurs vertus médicinales, observation des oiseaux, des singes…). Diner et nuit à Subukia Bandas (cases africaines de style Kalenjin).

> Jour 2 : Visite du village et rencontre avec les enfants de l'orphelinat soutenu
Journée à Subukia en pension complète avec visite du village, de son marché avec ses échoppes, de l'orphelinat que nous soutenons (achat de nourriture, habits ou autres en ville, rencontre avec les enfants). Sentier nature dans la propriété (découverte des arbres indigènes et de leurs vertus médicinales, observation des oiseaux, des singes…).

> Jour 3 : Safari au Parc de Nakuru
Safari toute la journée au parc de Nakuru (1h de route), qui tire son nom du mot Maasai qui signifie “poussière”. Situé au cœur de la Vallée du Grand Rift, il est mondialement connu pour ses volées de pélicans et de flamants roses qui colorent ses rivages d’un rose vif. Vous y trouverez également rhinocéros, girafes de Rotschild, zèbres, gazelles, buffles, babouins, lions, peut-être léopards…Pique-nique en haut d'une colline avec très belle vue sur le lac. Nuit à Subukia Bandas.

> Jour 4 : Randonnée pédestre et rencontre avec une famille locale
Journée à Subukia en pension complète, avec randonnée pédestre dans les environs (vues sur la Vallée de Subukia, arrêt dans une famille locale Kikuyu pour découvrir le mode de vie des Kenyans dans une zone rurale).

> Jour 5 : Visites culturelles et découverte du cratère Menengai
Visite d’une ferme de thé et de café (à 20 mn de route) puis du cratère du Menengai (en voiture et à pied, 20 mn de route). Déjeuner à Maili Saba (camp qui forme des orphelins aux métiers de l’hôtellerie) avec très belle vue sur le cratère et petite piscine. Retour à Subukia en fin d’après-midi. Diner et nuit à Subukia.

> Jour 6 : Trek et déjeuner chez l'habitant
Trekking à Igana view point (très beau point de vue sur Lower Subukia, 4h à 4h30 de marche). Déjeuner chez l’habitant (cuisine locale préparée par une famille Kikuyu qui a une petite ferme, des enfants et des animaux). Retour dans l’après-midi. Diner et nuit à Subukia Bandas.

> Jour 7 : Randonnée sur les chutes de Nyahururu
Visite des Thompson Falls (30 mn de route) avec promenade à pied en bas des chutes et de Nyahururu (petite ville typiquement africaine). Puis marche vers un élargissement du fleuve où se trouvent des hippopotames. Déjeuner à Nyahururu. Point de vue sur la Vallée de Subukia. Retour dans l’après-midi. Diner et nuit à Subukia.

> Jour 8 : Visite des projets responsables soutenus
Journée à Subukia en pension complète, visite de l’école maternelle du camp de réfugiés de Lower Subukia que nous soutenons (achat de nourriture en ville, rencontre avec les enfants de différentes ethnies en majorité Kikuyu et Kalenjin, l’institutrice et le directeur de l’école). Après-midi libre ou activité au choix à régler sur place.

> Jour 9 : Safari dans la réserve de Maasai Mara
Départ pour Maasai Mara après le petit déjeuner (6h30 de route). Arrêt à Narok pour le déjeuner. La réserve nationale du Masai Mara est le prolongement naturel du Parc national du Serengeti situé en Tanzanie. Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, Mara. Il s'agit d'une grande étendue de savane, légèrement vallonnée, dans laquelle se croisent de nombreuses espèces. Premier safari dans la réserve (lions, éléphants, gnous, girafes, zèbres, impalas, gazelles, hyènes, chacals, bubales, damalisques, cobs Defassa, élans du Cap, peut-être léopards ou guépards). Diner et nuit à Mara Kima Camp (tentes permanentes).

> Jour 10 : Safari dans la réserve de Maasai Mara
Journée entière de safari à Maasai Mara (avec retour au camp pour déjeuner), diner et nuit à Mara Kima Camp. Visite d’un village Maasai typique avec notre gardien Maasai.

> Jour 11 : Safari et transfert à Nairobi
Départ pour Nairobi (5h30 de route) après un dernier safari dans la réserve tôt le matin, arrêt à Narok pour déjeuner, arrivée à Nairobi et transfert à l’aéroport en fin d’après-midi.

Hébergement et restauration

Le camp de base est situé à l’intérieur même de la propriété, dans un champ vallonné, non loin du lac et en bordure de forêt, les bandas (cases en dur) simples et rustiques, vous offrent néanmoins l’indispensable, tout en respectant un style typiquement africain. Elles sont au nombre de 6, d’une superficie de 25 m2 environ.Toutes sont équipées de salle de bain avec toilettes et d’un panneau solaire pour l’électricité. La literie est composée soit de deux lits pour une personne, soit d’un grand lit pour 2 personnes. Possibilité de rajouter un petit lit pour bébé ou un lit pour un enfant de moins de 13 ans. Eau de source au robinet.

Les repas variés et préparés avec soin par les deux cuisiniers (entrée-plat-dessert, cuisine locale et internationale) sont servis à la paillote restaurant, sur le lac, où vous pourrez profiter de la vue et de la sérénité du lieu, observer les oiseaux et peut-être des loutres.

-------------------------------------------

Le camp de safaris, situé dans le Masai Mara, tout proche de la porte la plus centrale du parc (Talek Gate), vous offre un hébergement en tentes permanentes simples et rustiques d’environ 20 m2, avec salle de bain et toilettes individuels, et panneaux solaires pour l’électricité. La literie est composée de deux lits pour une personne. Chaque tente est également équipée de deux tables et deux fauteuils pliants en toile.

Après les safaris, vous pourrez vous détendre dans la hutte centrale du camp, très agréable et ventilée, ou sur la terrasse de votre tente. Le camp est situé en pleine nature et vous pourrez apprécier son calme et son ambiance sympathique et familiale (6 tentes seulement).

Les repas et boissons vous seront servis dans la paillote bar-salle à manger, où vous serez accueillis par Charles, le « camp master », responsable du camp et attentif au bon déroulement de votre séjour. Le cadre est simple, naturel, et l’ambiance décontractée. Deux askari (gardes Masai) veillent sur votre sécurité et votre confort de jour comme de nuit. Le camp est souvent visité par des singes (vervets et babouins), des mangoustes, de nombreux oiseaux et parfois quelques éléphants ou hippopotames…

Tarifs et dates

► Départs privatifs (à partir de 2 pers)

Vous pouvez choisir vos propres dates si vous êtes 2 pers mininimum.
Période conseillée : Toute l'année
A partir de 1 750€ /pers (base 2 pers)
Transferts
Inclus
Tarifs
1610 euros par personne sur la base de 4 personnes, 1750 euros par personne sur la base de 2 personnes
Ce qui est compris
- les transferts
- les visites et activités mentionnées
- les safaris privés en 4x4
- le guide spécialisé
- la pension complète
Ce qui n'est pas compris
- le vol international
- les visas
- les assurances
- les boissons
- les extras et les pourboires
- le diner du jour 11

Conditions

Age minimum
5 ans
Difficulté
- Accessible à tous
Autres conditions
Aucune difficulté particulière

Accompagnement

Formules
Avec guide
Langue du guide
  • Français
  • Anglais
Encadrement
Les guides expérimentés francophones ou anglophones ont été sélectionnés par Astrid et Erick pour leurs compétences.

Transports

Situés à 2 km au nord de Subukia, 40 km au nord de Nakuru, 190 km au nord-ouest de Nairobi, sur l’Equateur.
Compter 3 heures de route depuis Nairobi (très bonne route goudronnée), 3/4h de route depuis Nakuru. Un membre de l'équipe pourra vous accueillir à l’aéroport de Nairobi ou à Nakuru.

Climat

Subukia est à 1950 m d’altitude, et bénéficie d’un climat tempéré et très agréable.
Températures maximales de 26°C à la saison sèche (janvier-février)
Les mois les plus frais sont juillet et août, avec des pluies très fréquentes l’après-midi. Pluies fréquentes en mai également.
Le reste de l’année : pluies occasionnelles et températures moyennes autour de 23-24°C.

Santé

Pas de vaccins obligatoires. Sont conseillés tétanos, typhoide et fièvre jaune + prévention anti-malaria.

Formalités

Nouvelles formalités visas: http://www.kenyaembassyparis.org/fr/immigration-consular/visas

Localisation du voyage

Inverser départ/arrivée

Tourisme responsable et développement durable

Les engagements de Wild Routes of Kenya

Wild Routes of Kenya Notre objectif est un tourisme respectueux de l’environnement et des animaux, en collaboration étroite avec la population locale, favorisant les rencontres authentiques avec les Kenyans. Nous aidons les enfants orphelins et réfugiés de Subukia grâce ...
► En savoir plus sur les engagements de Wild Routes of Kenya...

Avis des voyageurs

Moyenne des avis de 1 voyageur(s)

Note globale 
 
5.0
Conseil et services 
 
5.0  (1)
Activités 
 
5.0  (1)
Hébergement 
 
5.0  (1)
Restauration 
 
5.0  (1)
Développement durable 
 
5.0  (1)
Pour laisser votre avis, merci de vous enregistrer ou de vous .
Note globale 
 
5.0
Avis de Roseline Sanitas 24 avril 2014

Simplicité, originalité et authenticité au Kenya

Date du séjour
05 novembre 2009
Type de voyageur
Entre amis
Ce qui m'a plu
Tombée en extase devant le film « OUT OF AFRICA » dans les années 80, je voulais connaitre le Kenya.
Je cherchais l’originalité.
Je cherchais la rusticité.
Je cherchais l’authenticité, quoique ce terme soit souvent galvaudé.
Son climat, sa verdure, les grands animaux, les oiseaux, les singes… mais aussi, la population.
Je voulais voir si le côté attachant et dévoué du cuisinier de Karen Blixen (auteur du roman et héroïne du film) était propre au cinéma ou bien s’il était proche de la réalité.
Alors, me voilà partie pour cette destination, complètement inconnue de moi… je voulais voir !
KARIBU KENYA (Bienvenue au Kenya)
Je ne voulais pas me retrouver au milieu d’un groupe de touristes que l’on mène un peu comme des moutons et que l’on enferme dans des Lodge luxueux, aux chambres tendues de tapisseries et de voiles, aux salles de bains carrelées de jolies faïences , environnées de jardins somptueux entretenus pas des bataillons de jardiniers, mais entourées de plusieurs rangées de fil de fer barbelé.
Mon rêve était de trouver une demeure en accord avec le paysage. Quelque chose de simple, dont le luxe serait celui que donne la nature.
Une chance, je suis tombée sur « Muringa Farm ».
Muringa Farm, à Subukia, près de Nakuru, à 200 km de Nairobi, dirigée par Astrid Clavé et Erick Letourneur : Wild-Routes-of-Kenya.
Dix hectares de verdure, avec tous les animaux que l’on peut trouver dans une ferme : vaches, moutons, chèvres, chevaux, ânes, poules, dindes, oies, chiens… un chat…et même, un daman des arbres. La ferme africaine quoi.
Des cases, appelées « Bandas », confortables, dispersées dans une prairie où paissent les différents troupeaux, où gambadent les singes, de branche en branche, où se chamaillent les oiseaux. Au réveil, on est plongé au paradis terrestre. Eh oui !... un petit paradis…!
Nous voici, moi, mon compagnon et les deux couples d’amis qui nous accompagnent, accueillis par une équipe qui se met à notre disposition avec gentillesse et dévouement. Karibu Kenya !
Notre premier petit déjeuner, comme les suivants, sous la paillotte au bord du lac est un enchantement. Immergés dans cette nature riche et furieusement vivante, on ne peut qu’apprécier la sérénité et, paradoxalement, l’animation de ce cadre champêtre sous la lumière toute particulière du soleil équatorial, où l’on jouit d’une température printanière et de l’absence de moustiques. IL faut dire que nous sommes pile poil sous l’équateur, mais à 2.000 m d’altitude.
Chaque repas pris ici est émaillé du bruit des « clic clic » des appareils photos. Il y a toujours des cènes d’oiseaux ou de singes si pittoresques qu’on ne peut s’empêcher de les immortaliser. Avec ceci, la gentillesse de l’équipe de cuisine et la qualité de ce qui nous est servi ajoutent à l’enchantement du lieu.
Mais tout cela n’est qu’un début.
Il y aura les promenades dans la campagne, avec Samweal, de l’ethnie Kikuyu, qui nous expliquera les bienfaits et les dangers des plantes que nous allons rencontrer. Samweal, qui nous ouvrira la porte de sa maison et nous offrira un en-cas à base de fruits variés et de thé.
Il y aura le marché de Subukia, si vivant et plein de marchandises insolites.
Mais aussi, la visite à Lily et son orphelinat, et à Hariett et l’école maternelle des petits réfugiés.
La rencontre avec Lily est un choc.
Cette femme qui accueille une trentaine de petits orphelins dans un bâtiment aussi vétuste que les maisons environnantes, autrement dit, dans le plus total dénuement, attire notre plus grand respect.
Elle réussit à faire vivre ici ces enfants qui, malgré leur extrême misère, gardent l’insouciance et la joie de vivre de la jeunesse. Elle réussit à les conduire vers une éducation correcte, voire même pour certains, des études plus poussées au collège ou l’université. Il faut dire que ceci est possible grâce à Wild-Routes-of-Kenya (Erick et Astrid), qui finance la majeure partie des vivres, fournit du matériel, se charge des frais de pension pour les plus doués.
Il en est de même pour Hariett, qui consacre son temps à enseigner la lecture et l’écriture à 50 petits enfants de réfugiés de plusieurs ethnies différentes (mais surtout Kalenjin et Kikuyu), plongés eux aussi dans une quasi misère par les vieilles batailles tribales des années passées. Là aussi Astrid et Erick leur portent assistance en fournissant nourriture, livres, matériel scolaire.
Nous revenons de ces rencontres, bouleversés par la précarité de la situation de chacun, par le dévouement de ces deux femmes et de leurs assistantes et assistants, tous bénévoles, et par la joie, l’enthousiasme, la gaité et l’optimisme qui se dégagent de ces enfants.
Grâce à cette visite, nous aurons dorénavant l’esprit plus ouvert sur les conditions de vie de ces populations et j’ai regretté de ne pas avoir près de moi des adolescents français pour qu’ils « voient ».
Mais nous voilà de retour dans la nature.
Autour du lac Nakuru, nous verrons singes, buffles, gazelles, zèbres, girafes, rhinocéros blancs, flamands roses à profusion.
Nous ferons aussi une petite visite à une plantation de thé et de café, une des principales ressources du Kenya et à la petite ville typiquement africaine de Nyahururu (où des hippopotames côtoient de près la population).
Mais la réserve qui m’aura le plus impressionnée est celle de l’immense Maasaï Mara que nous avons explorée avec Korir, le « Silver guide », amoureux de son métier et grand connaisseur des lieux et des bêtes. Il saura nous conduire à la rencontre des troupeaux d’éléphants imposants, des familles de lions chahutant dans les fourrés, ou bien de cette lionne qui nous coupe la route avec son bébé dans la gueule, des hippopotames combattant dans la rivière , des girafes se déplaçant, pleines d’élégance, devant la voiture, des buffles mastodontes , des gazelles légères, ou encore de ce léopard, perché sur une branche d’arbre, ou cette femelle , déchiquetant un cadavre de zèbre avec ses petits , les vautours, les marabouts et les hyènes , se disputant une carcasse, … et tant d’autres animaux, oiseaux ou singes, à ne savoir où donner du clic clac de l’appareil photo. Un moment inoubliable.
Korir nous conduit aussi vers un village Massaï, où nous rencontrons les habitants, pittoresques et chaleureux, qui exécutent devant nous des danses de leur folklore et nous prennent par la main pour visiter leurs maisons, construites par les femmes, à l’aide d’un savant mélange de boue et de bouse de vache. Là encore, je suis étonnée et émue devant ce mode de vie primitif et rudimentaire, alors qu’il existe un cyber café au village voisin et que certains d’entre eux sont capables d’aller interroger leur boite mail. Plutôt que d’aller encombrer les bureaux de l’administration ou d’entreprises de Nairobi, ils préfèrent cette vie de berger simple, sommaire, mais libre et en contact direct avec la nature…. Si belle, si sauvage et si cruelle nature, mais aussi, si fragile et vulnérable nature.
Un instant, je suis tentée de marcher sur leurs traces.
Mais je suis européenne. L’heure du retour arrive. Il faudra me réhabituer au mode de vie européen. Nombreux sont les pays dans le monde dont les mœurs et les coutumes sont très différentes des nôtres. Le Kenya en est un. Je ne l’oublierai pas. J’y reviendrai certainement.
Merci à Sydney, le Maasaï, merci à Korir notre dévoué « Silver guide », merci à toute l’équipe qui nous a si gentiment reçus et qui nous a ouvert son cœur , merci à Astrid et Erick… « Asante sana » (Merci beaucoup) et « Kwaheri » (Au revoir ) !

Je certifie que cet avis est désintéressé et résulte de ma propre expérience.
Ceci vous a-t-il été utile ? 
 
11 jours
à partir de
1 750€ /pers
(base 2 pers)
Wild Routes of Kenya
Proposé par
Wild Routes of Kenya
Vol international : Vol non inclus
Accompagnement : Guide local spécialisé en faune africaine
Hébergement :
  • Ecolodge
  • Gite
- Pension complète
Période : Toute l'année
Conditions : 5 ans - Accessible à tous

Autres voyages Kenya

Les bons plans d'Ecovoyageurs.com

Recevez un peu de rêve dans votre boite email une fois par semaine

Création site de voyage et outils de gestion :

Création site web voyage

Resaconseil est une agence web et marketing spécialisée dans le domaine du voyage et du tourisme. Vous êtes une agence de voyage française, un réceptif francophone, un label ou un réseau et vous êtes déjà établi ou en phase de création ? Avec nos solutions sur-mesure clef en main, nous vous accompagnons de A à Z dans la concrétisation de vos objectifs.